Espace réservé

Vous êtes :

Carte des professionnels

Trouver un professionnel

Voir la liste

Le SFECE

  • SFECE
  • SFECE
  • SFECE

Présentation

Créé en 1967, le Syndicat des professionnels de l’échafaudage s’est progressivement développé pour devenir le Syndicat Français de l’Echafaudage, du Coffrage et de l’Etaiement (SFECE).

 

Rattaché à la Fédération Française du Bâtiment (FFB), le SFECE est devenu la composante métier pour ce qui concerne les métiers de l’échafaudage, du coffrage, de l’étaiement, des systèmes d’élévation et d’accès motorisés et de leurs composants. Il rassemble sous une même bannière les entrepreneurs, installateurs, loueurs de ces matériels mais aussi les importateurs-distributeurs ainsi que les industriels qui les fabriquent de même que des organismes de formation.

Echafaudage Coffrage étaiement Systèmes motorisés

Syndicat filière, le SFECE se veut être un espace privilégié de rencontre et d’échanges entre les différentes composantes de ces métiers qui ont en commun le travail en hauteur, l’importance des règles de sécurité, la nécessité d’être familier avec les calculs de charges et le dimensionnement des ouvrages, mais aussi un fort encadrement législatif et normatif.

Enfin, le Syndicat s’est assigné pour mission principale la défense et la promotion des métiers, des règles de l’art et de la sécurité.

QUELQUES CHIFFRES

Le SFECE, c’est 125 adhérents sur l’ensemble du territoire français, répartis en 6 sections suivant leur domaine d’activité :

 

  • Section « Entrepreneurs d’échafaudages » : 49 entreprises ;
  • Section « Fabricants d’échafaudage » : 14 entreprises ;
  • Section « Fabricants, importateurs, distributeurs de composants » : 5 entreprises ;
  • Section « Coffrage-étaiement » : 21 entreprises ;
  • Section « Systèmes d’élévation, d’accès et de travail motorisés » : 9 entreprises ;
  • Section « Membres associés – Organismes de formation » :  27 centres de formation.

Chiffre d’affaires métier entreprises adhérentes : 822 Millions d’€ (CA déclaré pour l’année 2014).

 

Source : SFECE, avril 2016